Le triboulet ou cinq rencontres avec André S. Labarthe

André S. Labarthe

Le centre des arts produit une collection de livres comme trace des manifestations. En partenariat avec Filigranes Editions. 

Qu'est-ce que le cinéma ? se demandait André Bazin. Qu'est-ce que filmer ? se demande, aujourd'hui, André S. Labarthe, cinéaste, tout au long des cinq rencontres recueillies, en leur temps, dans différentes publications. Qu'est-ce que filmer la danse ? Qu'est-ce que filmer la peinture ? Qu'est-ce filmer le cinéma ? Qu'est-ce que filmer la littérature ?
Les hypothèses avancées par ASL peuvent être drôles, sérieuses, imprévisibles o audacieuses, elles sont, dans tous les cas, étonnament fécondes. Si rapprocher Hitchcock d'Edgar Poe n'est plus d'une grande originalité, comparer Philippe Sollers et John Cassavetes est risqué, passer de Carolyn Carlson à Ushio Amagatsu relève du grand écart, faire dialoguer Artaud et Bazin ou Van Gogh et Mandela relève du tour de force. C'est dans cet espace ouvert que s'exerce et s'épanouit la pesnée d'ASL. En ce sens Le Triboulet est un livre de correspondances. Un noeud ferroviaire, dirait ASL.

Photographies : Anne-Lise Broyer, Nicolas Comment
Texte : André S. Labarthe
Préface : Gérald Collas
Format : 120 x 165 cm
Épuisé

ISBN: 
2-9520488-1-9
104p
Année de parution: 
2004
Prix: 
15€