Passages Clandestins

Alain Fleischer

En lien avec l'exposition "Passages Clandestins - Transferts, transformations et restes" d'Alain Fleischer

Bien avant d’écrire des romans et des nouvelles, mes premiers textes littéraires ont été des présentations ou des commentaires de mes oeuvres de cinéaste, d’artiste et de photographe.
Cela m’était d’autant plus facile qu’à l’origine de toute oeuvre, il y a toujours pour moi l’élaboration du projet dans les mots de la langue. Autrement dit, les mots avant l’image, et si nécessaire après.
Et cela, même si je ne peux oublier la déclaration de Pierre Klossowski : « Je me trouve sous la dictée de l’image. C’est la vision qui exige que je dise tout ce qui me donne la vision. » …

Jamais auparavant ne s’était présentée l’occasion de montrer clairement comment l’imaginaire, qui se révèle à moi dans la langue, peut ensuite présider à la création d’images, et à l’invention de leurs modes d’existence. La nouvelle intitulée Passages clandestins me permet non seulement de circuler d’une oeuvre à l’autre – comme elles-mêmes sont l’objet d’un processus de Transferts, transformations et restes –, mais aussi de passer clandestinement de la fiction littéraire à la réalité littérale des images, de leurs supports et dispositifs d’apparition.

C’est donc un heureux hasard qui me conduit en cette saison de rentrée littéraire à publier une nouvelle qui programme une exposition, c’est-à-dire conçue pour être exposée.

Avec dix-huit textes adressés par Daniel Dobbels à Alain Fleischer sous forme de lettres.

ISBN: 
978-2-916639-45-1
175p
Année de parution: 
2017
Prix: 
20€