Dodes'ka-den (Dodesukaden)

Akira Kurosawa
Mardi 9 Mai 2017 - 20:00
Présentation

Dans un quartier en marge de la civilisation se dresse un bidonville peuplé d’hommes et de femmes durement éprouvés par l’existence ; leur quotidien est rythmé par les allées et venues d’un tramway invisible, conduit par Rokuchan...

"Dodes’ka-den" marque un tournant dans la carrière de Kurosawa : premier film en couleurs et fin de sa collaboration avec l'acteur Toshiro Mifune. Le regard du cinéaste paraît ici plus pessimiste que dans "Les bas-fonds", même si l’utilisation quasi-expérimentale de la couleur vient apporter une nouvelle fraîcheur, contrebalançant l’horreur de ce quartier dominé par les pulsions agressives de sa population. Pour échapper à la réalité, les personnages doivent faire appel à leur imagination. De fait, les lieux et les décors, volontairement flous et abstraits, confirment l’importance de cet imaginaire. Mais "Dodes’ka-den" est avant tout une magnifique métaphore sur le cinéma, à travers le bouleversant Rokuchan : en conduisant ce faux tramway dont seuls les bruits se matérialisent, ce personnage célèbre à sa façon la puissance du rêve sur la réalité, unique exutoire à la misère du quotidien.

Infos pratiques: