Les Yeux derrière la tête

François Vogel
Exposition
Vendredi 16 Janvier 2015 - 10:00 - Dimanche 22 Mars 2015 - 19:00
Présentation

Petites expérimentations visuelles pour voir le quotidien...De l'autre coté du miroir.

François Vogel s’est découvert très jeune des yeux derrière la tête...Jamais loin du plus proche et du plus familier, son corps tournait autour des formes, ses yeux valsaient autour de son corps et devenaient l’entourage de lui-même...

L’exposition Les Yeux derrière la tête est la première grande exposition consacrée à son travail.
Elle rassemble des photographies, des installations vidéo, et des courts-métrages dont certains sont encore inédits.
François Vogel l’inventeur est un artiste-artisan. Il est nécessairement devenu un artiste de l’espace : par le dessin, le découpage, le collage et le calcul, guidé par l’intuition et la probabilité, il s’est fabriqué des drôles de machines qui défiaient la perception spontanée.
Ses instruments-vaisseaux partirent à la conquête d’une cuisine, d’un jardin, d’une rue, d’une plage bretonne en dissipant les logiques de la perspective, de l’apesanteur et du temps... C’est un art du vertige.

Nous qui regardons, sommes plongés dans le doute et souvent nos questions s’arrêtent au bord d’un rire aux lèvres essoufflées.
Les lignes sont aussi troublantes que les rythmes qui nous laissent inquiets et sans repos.
D’un espace tranquille émane une dérive dont nous ne connaissons ni la cause ni la raison ni l’aboutissement.

Ces images, photographies ou vidéo, argentiques ou numériques, ou tout à la fois, rassemblent souvent un oxymore sentimental, une insoutenable légèreté d’une représentation proche et lointaine à la fois.

Avancer « les yeux derrière la tête », c’est d’emblée proposer une posture pour regarder le monde devant soi et tout autour. Une vision panoramique construite sur mesure par François Vogel qui bricole le quotidien à la mesure de ses dispositifs photographiques. Manipulateur aguerrit du réel, il joue avec les images en leur conférant le temps comme système de profondeur plutôt que celui de la perspective et de ses traditionnelles lignes de fuite. Des images 3D où le sujet évolue dans un environnement devenu soudainement étrange et toujours remplit d’humour.

Avec une approche ludique, ces installations artisanales et interactives suscitent à coup sûr la curiosité : le visiteur est amené à revisiter sa propre perception des objets dans l’espace, le regard soumit à de nouvelles lois.

Cette exposition donne à voir des images mais aussi leur processus de fabrication, un peu comme si l’artiste tenait à révéler les artifices du tour qu’il venait de réaliser. Ce n’est donc pas tant un propos sur la photographie ou la vidéo en tant que tel, mais bien la construction d’un point de vue dans un espace fait de petites mécaniques aux aspects low-tech mais à la programmation pointue.

L’occasion est ici de lire au-delà des images et voir au travers de la surface lisse des clichés -notamment ceux engendrés par la publicité ou simplement le progrès des logiciels de traitement-, et permettre ainsi aux spectateurs, d’élaborer leurs propres visions d’eux-mêmes mais aussi de ce qui les entoure. » Emmanuel Cuisinier, commissaire d’exposition

Images de présentation: 
Galerie: 
Infos pratiques: