Litteral

Daniel Larrieu / Astrakan
Arts de la Scène
Danse
Arts numériques
Vendredi 1 Décembre 2017 - 20:30
Présentation

Avoir 60 ans, 60 min, 60 balais : trois pièces courtes cousues de poussières de temps, d'humour et de lucidité.

Après avoir traversé la danse, la chorégraphie, puis cheminé vers le théâtre, les arts plastiques ou encore les arts numériques, Daniel Larrieu a choisi de revenir en 2017 à la scène et ce pour y danser ses 60 ans. Son langage singulier, délicat et poétique, nourri de ces écritures croisées, vient résonner avec le projet transdisciplinaire du Centre des arts, auquel il est associé en tant qu'artiste résident pour trois saisons.

« Il est encore là. Et sur la ligne, il s’apprête. A quoi ? A rejoindre les 60 ans. Une somme, un palier, un chiffre rond. Avec à peine un soupir et une mine de rien, il entreprend, Daniel Larrieu. Et d’en sourire. Oui, c’est encore un défi que d’afficher toujours présent sur la scène publique dans le seul art où il est interdit de vieillir. L’âge et la danse ne font pas souvent bon ménage. C’est pourtant ce à quoi s’emploie Littéral.

Et comment donc danser au pied de la lettre, cet « avoir 60 balais », sinon en commençant sans ménagement par un bon balayage ? Soixante objets, à l’identique, un véritable corps de balais. Pas besoin de faire la manche, pour lier le geste à la parole, les fagots de l’ancien et les valeurs en usage, pour se dédier au nettoyage caustique du plancher de la danse.

Danses d’action ou de situation, tournures de sens et contresens, les trois partitions chorégraphiques de Littéral, rythmées par des univers musicaux radicalement différents, se déploient sous le signe du jeu et de ses défis. Mais ces danses convoquées, mises en demeure, au pied de la lettre ou du récit, tiennent plus de la mise en appétit que de la démonstration discursive. Brièveté du trait, ton cash et libre. Elles sont comme une suite de fragments d’un journal intime qui donnerait son mouvement au texte de la danse. Elles pointent la question du regard sous différents aspects, de la construction du sujet au partage d’une condition commune. »

Extraits du texte Danses à entendre d'Irène Filiberti

« Litteral est un programme qui vient fêter mes 60 ans. Ce n’est pas un objectif direct que de mettre sur scène son âge et les étapes d’une vie. J’ai pourtant l’impression que c’est en jouant avec l’idée de mettre 60 balais sur scène, que ce projet est né, dans un esprit joyeux et nourri d’une expérience de 35 ans de travail . » - Daniel Larrieu, janvier 2017

Images de présentation: 
Infos pratiques: 

Évènements associés : 
Litteral - Daniel Larrieu © Benjamin Favrat
Atelier
Stage Adulte
Samedi 25 Novembre 2017 - 14:00