Surf & Surface - Navigation Chorégraphiques

n + n corsino

Porter la danse hors de l’espace scénique, trouver des lieux singuliers c’est référer au voyage dans la carte. La littérature narrative est très souvent accompagnée de cartes, d’atlas. La cartographie des lieux entretient un rapport ambivalent à la chorégraphie et génère un espace de narration, elle permet de comprendre que la linéarité du récit s’inscrit en réalité dans un système de relations spatiales permanentes. L’élargissement du champ chorégraphique à d’autres objets que le corps révèle son invisibilité temporaire. La trouée dans l’espace de l’image prolonge à un niveau macroscopique l’univers électronique discret et se continue par diérentiation à d’autres éléments tels que les lieux, les cadres, l’emboîtement des séquences, les objets, les machines. Ce n’est plus l’écran que l’on regarde. on entre par des cheminements semés ici et là. Le corps est tantôt deviné, tantôt entr’aperçu, il passe le relais, s’évanouit dans la suspension du montage. La danse est toujours là, même si le corps disparaît parce que le mouvement écrit, choisi, déterminé se compose infiniment laissant le lecteur libre d’associer les éléments relatifs à son propre voyage, à sa propre énigme.

ISBN: 
978-2-916639-12-3
Année de parution: 
2012
Prix: 
20€