Les Yeux derrière la tête

François Vogel

Quand je marche dans la rue et que je regarde devant moi, je perçois la présence de mes pieds dans mon champ de vision, je ne les regarde pas vraiment mais je les vois qui entrent et qui sortent de ma sphère visuelle, au rythme de la marche. Pourtant, si je devais dessiner ce que je vois, je ne penserais pas mettre mes pieds dans le dessin.

Et après tout pourquoi pas ? Quelle est la limite entre ce qui rentre dans une image et ce qui en sort ? Si nous avons des yeux qui englobent, et le ciel, et nos pieds, alors pourquoi ne pas élargir davantage notre regard… aller plus loin à gauche, à droite, en haut, en bas ? Après mes pieds, je pourrais bien me pencher en avant, la tête en bas, et alors je verrais le monde à l’envers. De même, en tournant la tête vers le ciel, après le zénith, je pourrais faire le pont et regarder l’horizon qui est derrière moi. Puis, en collant tous ces morceaux de vision, je pourrais obtenir une projection omnidirectionnelle de l’espace autour de moi et même la boucler en un motif infini.

« Les yeux derrière la tête » est une invitation à cette gymnastique du regard que l’on retrouve aussi dans les reflets des cuillers, des boules de Noël ou des robinets. Ces petits objets concentrent dans leur reflet un univers miniature. On s’y voit en tout petit et on voit aussi tout se qui se cache derrière soi. Ils sont comme de petits miroirs de sorcières qui nous donnent le pouvoir magique d’englober tout l’espace en un regard.»

François Vogel

ISBN: 
978-2-916639-36-9
Année de parution: 
2015
Prix: 
20€