Alexandra Grimal

Alexandra Grimal, née le  au Caire, est une auteure-compositrice-interprète française de jazz et musique improvisée. Saxophoniste et chanteuse, elle se produit dans des projets interdisciplinaires comme le théâtre et la danse contemporaine.

 

Alexandra Grimal sera, à partir de septembre prochain, professeur de composition et d'ensemble à la Haute-École des Arts de Berne en Suisse / composition and ensemble professor at the Bern University of the Arts in Switzerland.

 

En résidence de création de l'installation sonore et visuelle / résidence de création
the monkey in the abstract garden au Centre des Arts Numériques d'Enghien-les-Bains 2020-21

compositrice en résidence 2020 au château de Chambord

En cours de composition d'une nouvelle pièce, commandée par le Paris Mozart Orchestra - Claire Gibault avec le peintre Alexandre Hollan

En 2009 elle est lauréate de la « Fondation Jean-Luc Lagardère », qui lui permet d'enregistrer Owls Talk avec Lee Konitz, Gary Peacock, et Paul Motian. La même année elle sort son premier album en trio, Shape, avec Antonin Rayon (orgue) et Emmanuel Scarpa (batterie)4, suivi en 2010 de Seminaro Vento avec son quartet européen formé du pianiste Giovanni Di Domenico, du contrebassiste Manolo Cabras, et du batteur João Lobo, album récompensé par un choc de Jazz Magazine.
Alexandra Grimal reçoit en 2009 une MacDowell Fellowship et obtient un séjour de deux mois à la prestigieuse MacDowell Colony, une colonie d'artistes dans le New Hampshire. Cette expérience d'isolement créatif et de rencontres artistiques nourrit son travail et lui permet de se consacrer pleinement à l'écriture de ses futures compositions (notamment celles de son album Andromeda5,6). En 2012, elle reçoit une nouvelle invitation à la colonie pour un séjour de cinq semaines.
Elle se produit au sein du trio Kankū avec Éric Échampard (batterie) et Sylvain Daniel (basse électrique)7. Elle est leader du projet Nāga (avec Marc Ducret, Nelson Veras, Stéphane Galland, Benoit Delbecq, Lynn Cassiers, Jozef Dumoulin)8. Elle présente également en solo une suite intitulée The Monkey in the Abstract Garden.
Elle est membre de l'Orchestre national de jazz (ONJ 2014) d'Olivier Benoit9, du tentet Can You Hear Me ? de Joëlle Léandre.
Elle est compositrice en résidence à la scène nationale d'Orléans pour deux ans de 2015 à 2017, où elle compose un « opéra clandestin », La vapeur au-dessus du riz, avec Lynn Cassiers, Théo Ceccaldi, Bruno Chevillon, Sylvaine Hélary, Sylvain Lemêtre, et Atsushi Sakai10

2007 : Troisième prix d'orchestre du concours national de jazz de La Défense avec son quartet,
2007 : Grand prix du Tremplin européen de jazz d'Avignon avec le même groupe,
2007 : Finaliste du concours international de jazz pour jeunes solistes de Fribourg,
2008 : Prix de soliste du Tremplin l'Esprit Jazz à Saint-Germain-des-Prés,
2009 : Lauréate de la Fondation Jean-Luc Lagardère,
2010 : Nominée dans la catégorie révélation instrumentale des Victoires du jazz,
2010 : MacDowell Fellowship, séjour de deux mois à la MacDowell Colony,
2011 : Tavitian Fellowship,
2011 : Lauréate du programme Chamber Music of America / French American Jazz Exchange (CMA/FACE),
2012 : MacDowell Fellowship, séjour de cinq semaines à la MacDowell Colony.