LA GARSONNIÈRE

LE CINÉ-CLUB DE CHARLOTTE GARSON

CETTE ANNÉE :

CYCLE LUBITSCH x WILDER

BANDE-ANNONCE DU CYCLE :

LES FILMS

Deux cinéastes américains légendaires ont porté l'art de la comédie à son plus haut degré de perfection : Ernst Lubitsch et Billy Wilder. Pourquoi les rapprocher dans ce cycle ? Tout d'abord parce que le second a été disciple du premier, a scénarisé deux de ses plus grands films (Ninotchka, La Huitième Femme de Barbe-Bleue), et conservait dans son bureau un tableau sur lequel était inscrit : "Comment Lubitsch aurait-il fait ?".
Mais aussi parce qu'ils sont tous deux issus de la culture juive d'Europe centrale, celle qui a rejoint Hollywood dans l'entre deux guerres, et a contribué à forger l'âge d'or du cinéma américain tel que nous l'admirons aujourd'hui.
Enfin, de quoi Lubitsch et Wilder sont-ils le nom ? Celui d'un cinéma où l'humour et l'ironie sont érigés en remparts contre la brutalité, où l'élégance n'est pas une posture prétentieuse mais plutôt un état d'esprit, un savoir-vivre, une forme de générosité.
Voici un petit florilège en 9 films.


 

L'INTERVENANTE

Co-rédactrice en chef des Cahiers du cinéma, Charlotte Garson, également critique cinéma à la Revue Etudes, participe régulièrement aux émissions « La dispute » et « Plan large » sur France Culture. Autrice de livres sur le cinéma (Amoureux, Jean Renoir et Le cinéma hollywoodien), elle est aussi intervenante dans plusieurs structures dont la Cinémathèque française et le Forum des images.

Retrouvez toutes les séances de LA GARSONNIÈRE sur Youtube et sur vos plateformes de podcasts préférées !


 

LE PROGRAMME

 

Mercredi 12 octobre 20h

LE LIEUTENANT SOURIANT
de Ernst Lubitsch / 1931 / 1h33 / USA / VOSTFR / avec Maurice Chevalier, Claudette Colbert, Miriam Hopkins
Un jeune lieutenant est forcé de se marier avec la princesse du royaume, suite à un quiproquo. Mais il conserve en secret sa liaison avec Franzi, une joueuse de violon.
La "Lubitsch touch" a rarement été aussi présente que dans ce film, dans son élégance moqueuse et sa grâce inimitable. (Jacques Lourcelles)
 

Mercredi 16 novembre 20h

HAUTE PEGRE
(Trouble in Paradise)
de Ernst Lubitsch / 1932 / 1h23 / USA / VOSTFR / avec Miriam Hopkins, Kay Francis, Herbert Marshall
Un gentleman-cambrioleur et une pickpocket joignent leurs forces pour arnaquer la séduisante propriétaire d'une société de parfum. Un imbroglio amoureux et la jalousie compliquent leur plan.
L’un des plus parfaits exemples de la "Lubitsch Touch" !
 

Mercredi 14 décembre 20h

ANGE

de Ernst Lubitsch / 1937 / 1h31 / USA / VOSTFR / avec Marlene Dietrich, Herbert Marshall, Melvyn Douglas
Une femme et son mari partent en vacances séparément et elle tombe amoureuse d'un autre homme.
L'essence, le cœur, l'intérêt du film, c'est Marlene Dietrich. (...) Elle est là, belle, mystérieuse, rayonnante, impériale. (Télérama)
 

Mercredi 11 janvier 20h

TO BE OR NOT TO BE
de Ernst Lubitsch / 1942 / 1h39 / USA / VOSTFR / avec Carole Lombard, Jack Benny, Robert Stack
Pendant l'occupation nazie de la Pologne, une troupe de comédiens se retrouve mêlée aux efforts d'un soldat polonais pour traquer un espion allemand.
La réponse de Lubitsch à l'atrocité nazie, doublée d'un jeu subtil sur la création théâtrale, les jeux de masques et les apparences trompeuses.
 

Mercredi 15 février 20h

BOULEVARD DU CREPUSCULE
de Billy Wilder / 1950 / 1h50 / USA / VOSTFR / avec William Holden, Gloria Swanson, Erich von Stroheim
Un scénariste est engagé pour retravailler le texte d'une ancienne vedette du cinéma muet, qui espère un retour triomphant avec ce rôle. De cette collaboration naît une dangereuse relation amoureuse.
Billy Wilder met en scène le crépuscule d'Hollywood, et filme l'écroulement d'un empire, les bouleversements du temps qui laissent ceux qui ne savent pas s'adapter sur le bord de la route. (Critikat)
 

Mercredi 15 mars 19h30

ARIANE
(Love in the Afternoon)
de Billy Wilder / 1957 / 2h10 / USA / VOSTFR / avec Gary Cooper, Audrey Hepburn, Maurice Chevalier
Un playboy vieillissant est fasciné par la fille d'un détective privé, engagé pour lui tendre un piège avec la femme d'un client.
Avec ce film, Billy Wilder réalise certainement son œuvre la plus "lubitschienne". Une manière pour lui de rendre hommage à son mentor tout en offrant à son public une comédie à la fois douce et impertinente. (DVD Classik)
 

Mercredi 19 avril 19h

CERTAINS L'AIMENT CHAUD
de Billy Wilder / 1959 / 2h01 / USA / VOSTFR / avec Marilyn Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon
Lorsque deux musiciens sont témoins d'un meurtre mafieux, ils fuient l'État dans un groupe entièrement féminin, déguisés en femmes, mais d'autres complications s'ensuivent.
"Quand je suis très heureux je fais des tragédies, quand je suis déprimé je fais des comédies. Pour Certains l’aiment chaud j’étais très déprimé, suicidaire." (Billy Wilder)
 

Mercredi 10 mai 19h30

IRMA LA DOUCE
de Billy Wilder / 1963 / 2h27 / USA / VOSTFR / avec John Travolta, Karen-Lynn Gorney, Joseph Cali
À Paris, un ancien policier tombe amoureux d'une prostituée et essaie de la sortir de cette vie en payant pour tout son temps.
Ce film continue à intriguer, placé au cœur des années 60 et constamment sur le fil du rasoir : hautement provocateur, revendicatif et sordide, mais tourné avec un soin de maniaque par des artistes du cinéma à l’ancienne. (DVD Classik)
 

Mercredi 28 juin 20h

FEDORA
de Billy Wilder / 1978 / 1h56 / USA / VOSTFR / avec William Holden, Marthe Keller, Hildegard Knef
Le producteur hollywoodien Barry Detweiler tente de sortir Fedora, une actrice de cinéma célèbre mais recluse, hors de sa retraite.
Le sujet de ce film, ce n’est pas la mort, c’est le désir de finir sa vie en beauté : toute légende est faite pour se perpétuer (Billy Wilder).