« THE MONKEY IN THE ABSTRACT GARDEN »

Jardin imaginaire sonore et visuel, « the monkey in the abstract garden » est un projet transdisciplinaire imaginé par Alexandra Grimal (composition, texte, voix) en collaboration avec Benjamin Lévy (réalisateur en informatique musicale), Antonia Fritche (artiste visuelle), David Simonson (paysagiste) et Céline Grangey (ingénieure du son).
« the monkey in the abstract garden » est lauréat de la résidence de création ADAMI-Centre des arts 2019-2020.

Cette œuvre hybride et immersive est composée d'une installation végétalisée et multimédia pour voix, musique électronique et vidéo assortie d'un concert. the monkey in the abstract garden c'est également un double album du même nom paru en 2020 sur le label ovni (4 étoiles Jazzmagazine - élu Citizen Jazz). Le deuxième album vagabondes du même projet est sorti le 5 mai 2021 en numérique. La sortie d’un troisième double album avec le répertoire du concert prochainement sur le même label. 

Le jardin du singe est suspendu. Le rapport à la nature inversé, les deux musiciens seraient-ils tombés de cette Terre que nous observons du dessous ? La planète verte, comme un ventre fertile avec sa grande densité de végétation invite le promeneur et le public à ouvrir de nouveaux espaces de pensée en questionnant notre rapport au monde. Un peu comme dans un livre de Barjavel ou une bande dessinée d’Alessandro Pignocchi, les humains sont les hôtes d’une nature en voie de réensauvagement et d’une faune qui se démultiplie par le son dans l’espace. Nous espérons que le public, à la manière du pollen et des oiseaux, repeuplera le théâtre pour célébrer et partager ensemble cette bulle d’oxygène et de rêverie. C’est une quête universelle qui se déploie dans l’intime. A. Grimal

Coproduction kido, Césaré Centre National de Création Musicale de Reims, la scène nationale d'Orléans, tirsis, le Centre des Arts, Scène Conventionnée d’Intérêt National Art & Création, l'ADAMI, la DRAC Île-de-France et la Spedidam.

Présentation du projet par les artistes

Alexandra Grimal a composé et écrit les textes du répertoire du concert au Château de Chambord où elle était en résidence d’écriture en 2020. L’installation utilise aussi des textes du paysagiste Gilles Clément, extraits de ses livres Le Jardin en Mouvement, éditions Sens&Tonka et Manifeste du Tiers-Paysage, éditions du commun.